Escalade en Dauphiné - France
PRESLES

Devil’s Hooks

Voyage vertical dans la couleur...
mardi 15 juillet 2008 par Philippe Peyre

Devil’s Hooks (ou les crochets du Diable) fait partie des voies mythiques des rochers de Presles. Ce texte est une invitation au voyage dans la face la plus haute des falaises.

Présentation

Devil’s Hooks
Ouverture : Mlle F. Boissin, F. Brumelot, S. Cavallini, B. Douillet, O. Schulz, P. Sombardier du 7 au 15 avril 1979. ED 300m.

Devil’s Hooks appartient à la génération des grands itinéraires ouverts du bas. La voie exploite la partie la plus haute des falaises de Presles, la Paroi Rouge. La technique d’ouverture est classique et, bien que l’ensemble soit surplombant, l’itinéraire choisit des lignes de faiblesse. Les spits n’ont été employés que lorsque l’usage des pitons était impossible, dans le rocher compact notamment. Les parties en fissures laissent une large part à l’utilisation des coinceurs. En 1979, les premiers firent un usage fréquent des crochets. Les sky hooks ou crochets du ciel qui permettent de progresser en artif sur les gouttes d’eau ou des petites prises.

Aujourd’hui, l’équipement est mixte, tous les relais sont sur un ou deux goujons. Dans les longueurs dures, on trouvera des pitons souvent fiables. Les spits de huit sont en revanche enfoncés au trois quart, posés à la main, un peu en urgence…..Les longueurs les plus "faciles" sont peu ou pas équipées. Enfin quelques fissures parmi les plus dures seront à protéger.

La particularité de cette voie reste le passage sur crochets, au départ de la 6ème longueur. C’est un mur compact de 5 à 6 mètres où de petites gouttes d’eau permettent d’avancer en artif sur crochets. Il y a quelques années un spit avait été rajouté réduisant considérablement l’exposition, et permettant de faire le passage en libre (6c). Le spit a été démonté et aujourd’hui, je ne suis même pas sûr que la cheville soit utilisable.
Doit t’on équiper le passage pour le libre ? Ou laisser ce passage sur crochet ? Je serais plutôt partisan de cette deuxième solution, qui conserve à la voie son caractère historique. Pour un grimpeur peu familiarisé à évoluer sur crochets, l’attente de la confrontation avec "le passage" hantera probablement ses nuits.

Dans tous les cas gravir Devil’s Hooks, c’est partir pour un voyage vertical dans la couleur. L’architecture de la paroi propose tous les styles de rochers et d’escalades rencontrés à Presles. La première longueur est dans du gris peu redressé, puis c’est parti pour du rouge très sculpté. Dalles criblées de gouttes, des longueurs entières en traversées où il faudra chercher son chemin. L’escalade est belle, très souvent libre, résolument moderne. On est épaté par le flair des premiers, qui ont su se faufiler entre les bombés compacts. Rapidement l’ambiance s’impose, les traversées multiples, les passages d’artif, augmentent le sentiment que la sortie c’est par le haut. Les teintes très chaudes rouges et ocre confèrent une ambiance peu austère. Enfin dans les dernières longueurs toujours difficiles sur du gris fantastique, vous sentirez la fatigue de cette journée passée…certainement dans une des plus belle voie de Presles.

Accès : La descente par la rampe est bien pratique, on peut passer également par les rappels du "Droit chemin". (1h)

Matériel : Camalots 0.3 à 2, 1 jeu cablés, quelques pitons, crochets, 1 pédale. Eviter les périodes chaudes, mais prendre de l’eau quand même.

Horaire : 7 à 9 heures.

Bibliographie :

- Escalades à Presles D. Duhaut, Promo Grimpe.
- Escalade en Chartreuse et Diois, S. Coupé et P. Sombardier, Arthaud.
- Les Préalpes du sud, P. Cordier, Denoêl
- Les plus belles voies de Presles, P. Brass, Oros


Portfolio

D Duhaut dans L5 D Duhaut dans L4 D Duhaut dans L6 P Peyre dans L7 D Duhaut dans L14
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3148 / 801445

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Carnet de courses   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 6