Escalade en Dauphiné - France

Came à Léo

Trois Pucelles (Vercors)
samedi 5 août 2017 par Sylvain MAURIN

Le 14 mai 2012, Sylvain Maurin, accompagné de Manu Tessanne, avait ouvert cette voie à la Dent Gérard aux Trois Pucelles.
Il vient d’y retourner pour compléter l’équipement.

Je l’avais ouverte du bas, accompagné de Manu Tessanne en 2012.

Ligne que j’avais repérée il y a 20 ans !

Beaucoup de fissures, aussi n’avais je mis que les relais et quatre spits dans la longueur dure, pas protégeable même avec un très gros camalot.

A la quatrième visite, j’enchaîne toutes les longueurs accompagné d’Henri Luc Rillh.

Je fais de la pub, personne...
- Dur ?
- Trop atypique ?
- Trop contraignant tout ces coinceurs ?

Pourtant à deux pas de Grenoble....

Comme la si bien dit mon ami Hervé Delacour, " la patine de la voie est la médaille de l’équipeur", ça ne risquait pas d’arriver...

En septembre, coincé entre opération de tumeur et chimio, je branche Edouard Bouvet pour qu’il vienne avec moi, afin que derrière lui, je puisse équiper à demeure. A la fin de L3 plus d’accu, nous redescendons.

Chimio, nouvelle opération, et un mois après, je retourne finir l’équipement accompagné de Thierry Binard.

Je fais les longueurs devant, vérifie l’équipement, puis fait la quatrième longueur majeure, une petite cinquième, facile mais caillou fragile, remet un point dans la longueur commune avec celle du pilier nord ( petit Didier) que nous avions rééquipée il y a 25 ans avec Hervé, ainsi qu’un point au relais de sortie.

La voie est aventureuse, rocher dans son jus, pas nettoyée particulièrement, donc nécessite un peu d’expérience.
Mais elle n’est pas dangereuse, ce sont des goujons de 12, parfois un poil éloignés, mais les pas ne sont pas obligatoires.

En cas de doute, quelques camalots (rouge, jaune et bleu) peuvent compléter, aider un moral transitoirement défaillant.

Les cotations sont données à titre indicatif pour un grimpeur européen. Enlever deux lettres aux quatre premières longueurs pour un spécialiste américain ou anglais 😁😝

Le départ est le même que le couloir grange, puis après 5 mètres, monter droit dans l’pentu 😉

- L1 (7a) : 25 mètres, belle fissure arrondie, puis cheminé pilier au choix. Relais sur le pilier.

- L2 (6b) : 25 mètres. Traverser à droite, puis rejoindre la fissure large, la grimper, puis revenir à gauche, à l’aplomb du précédent relais. Relais sur une terrasse. De la, possible avec 50 de rejoindre le sol.

- L3 (7c+) : 50 mètres quasi. Magnifique off-width qui fini par un toit, râteau de chèvre très raide en tout cas... Relais sur une petite terrasse.

- L4 (7b) : 20 mètres. Belle fissure à main. Relais en haut de la fissure à droite.

(Possible de redescendre en bidouillant jusqu’au sol. J’ai laissé un mousqueton dans L3 pour guider le rappel du premier, sinon plein vide...).

- L5 (4c) : 20 mètres. Attention, grosse écaille posée, ne pas tirer dessus.
Relais sur terrasse, corde autour d’un arbre.

- L6 (6a+) : 40 mètres, relais sur deux goujons sur belle plate-forme.

Puis corde tendue jusqu’au sommet de la Dent Gérard.

Descente
Plein Sud, talweg, corde tendue, deux spits, relais main droite, rappel 20 mètres, vire, remonter en face, longueur en 3c, 15 mètres, un spit à gauche à 4 mètres.
Relais en haut d’un gendarme,puis redescente, corde à nœuds en place.
Puis remonter en corde tendu 30 mètres, pour se retrouver au pied de la rampe d’accès au sommet de la grande pucelle.


Portfolio

Sylvain MAURIN

Articles de cet auteur

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 443 / 886289

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Topos   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Visiteurs connectés : 4