Escalade en Dauphiné - France

L’Avenir derrière soi (Presles - Vercors)

Nouvelle voie
mardi 8 septembre 2009 par Bruno Fara

Nouvelle voie équipée par Bruno Fara à la paroi rouge.

Présentation

Le dimanche 6 septembre, reprise (1er parcours) de la voie - L’AVENIR DERRIERE SOI (voir topo au bas de cette page) - équipée en 2008 et 2009 dans le secteur de la paroi rouge. Prendre 16 dégaines + relais (si on mousquetonne tout).

La voie a été terminée ce samedi 5 septembre 2009 et reprise le lendemain par Renée GUERIN (entièrement en tête pour pouvoir donner des cotations objectives) et l’équipeur Bruno FARA (environ 5h pour la voie, qui doit faire dans les 260m).

Les cotations données dans la description (longueur par longueur) sont à vue et toutes les longueurs ont été enchaînées en libre (sauf les 3 points de A0 de L6 …mais qui doivent pouvoir passer en libre).

Pour une reprise bien penser à laisser un anneau au second pour démarrer le 1er point de A0 au dessus du relais.

Attaque : juste à gauche de la Voie du Rap au Tag (le nom des voies est marqué) au pied d’une grande fissure diagonale. Le mieux est sans doute de descendre par la rampe et de remonter à l’attaque (mains courantes) ou sinon les rappels de Tatachat.

Description par longueur

- L1 : petit dièdre (5b) jusqu’à une bonne vire relais à un arbre 15m à gauche
- L2 : en diagonale à droite (rocher purgé … mais prudence) rejoindre la diagonale et la suivre (6a+) relais au pied de grandes dalles grises.
- L3 : tout droit dans les dalles grises à droite de la diagonale jusqu’à la vire (6b), magnifique et soutenu
- L4 : facile à gauche sur la vire, un pas de 4a en descente pour rejoindre le relais dans la diagonale.
- L5 : remonter un dièdre incliné puis traverser à gauche au dessus des surplombs (gaz max)… (6b+). Il semble que les grimpeurs de petite taille soient avantagés dans cette traversée (Renée Guérin pense 6b ... :-)) ! Relais sur la vire quand elle redevient confortable. Cette longueur pourrait être parfois humide ?
- L6 : au dessus 7a+>A0 (3 points ), ensuite 6b jusqu’au relais (petite longueur). Bien penser à laisser une sangle au second pour le 1er point de A0
- L7 : continuer dans la diagonale (6a+) grande longueur. Relais dans une niche. Cette longueur pourrait être parfois humide dans le haut ?
- L8 : suivre le dièdre dévers sur qq mètres et traverser à droite à une strate jusqu’à une niche (6a+). Longueur courte
- L9 : Suivre la diagonale à gauche (5a au début, ressaut en 6b+ et ensuite 6a+). Relais au bout de la diagonale, grande longueur
- L10 : dans le dévers au dessus du relais (rocher purgé … mais prudence) puis droit dans du gris jusqu’à une strate (ensemble 6a+)
- L11 : en diagonale à gauche pour rejoindre des fissures (6a+) relais qq mètres sous le sommet du pilier (à faire sinon tirage)
- L12 : rejoindre à droite le sommet du pilier (6a+) relais pas indispensable … possible de rejoindre la vire formant le sommet du pilier (relais 20 m en retrait)
- L13 : marche dans des vires (mains courantes en place)
- L14 : à gauche 1 pas de 5a puis du 3 jusqu’à une grande vire (échappée possible à gauche). Avant la vire les points dans du facile sont juste pour éviter à la corde de faire tomber des blocs sur le second qui traverse en dessous.
Au dessus démarre la sortie directe (2 longueurs équipées mais pas encore répétées … visiblement assez hard)
Au relais repose mon fidèle compagnon des couloirs de glace, et même de la walker … usé par des années de piochage à presles il a rendu l’âme en ce lieu !
- L15 : Traverser sur la vire de 30m à droite.
- L16 : grand pilier gris superbe (6a+)
- L17 : dièdres pour sortir (5b)

Quelques considérations …

Même pour l’équipeur il semble que l’équipement soit parfois un peu dense…mais :

1) Il n’a pas le courage de redescendre 300m de statiques pour modifier un peu certains passages (il ne s’agit pas d’enlever 1 point mais parfois d’en placer 2 à la place de 3 … donc tout changer)

2) La voie traverse la plupart du temps … et pour des seconds, un peu faibles … certains points seront bienvenus uniquement pour ne pas avoir l’angoisse de faire l’essuie glace (qui souvent se terminerait sous les surplombs).

3) Dans cette voie en traversée au dessus des surplombs, une retraite est très très problématique et pouvoir sortir … à tout prix, sera peut être un jour bienvenu grâce au peu d’engagement

4) La présence de coulées noires fait supposer que parfois des zones sont mouillées … et là (comme dans Haute sécurité) ce sera mieux que bienvenu.

Pour toute remarque, contactez-moi !

JPEG - 177.1 ko

Portfolio

Renée Guérin dans L16 (7a) de la sortie directe Renée Guérin dans L16 (7a) de la sortie directe Renée Guérin dans L5 (6b+) Renée Guérin à l'attaque de la voie

titre documents joints

Le topo de la voie

26 septembre 2009
info document : PDF
743.6 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4505 / 800973

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Escalade  Suivre la vie du site Terrains traditionnels   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 2